Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 13 août 2015.

Publié le 18 Août 2015
Mis à jour le 12 mai 2019

A la Une

Virus zika : transmission possible en France métropolitaineLe virus zika, arbovirus proche de ceux de la dengue et de la fièvre jaune, pourrait se répandre en France métropolitaine estime le Haut conseil de santé publique (HCSP) dans un récent rapport. Transmis par des moustiques du genre Aedes (dont le moustique tigre), il provoque fièvre, douleurs musculaires et éruptions cutanées, voire des complications neurologiques.La maladie est mal connue mais dans toutes les épidémies recensées (Micronésie, Polynésie française, Nouvelle-Calédonie, depuis 2007 et depuis mai dernier au Brésil), elle s'est caractérisée par :• une proportion importante de cas asympto-matiques (80%) ,• une morbidité moins marquée que celle de la dengue ou du chikungunya, mais une fréquence inhabituelle de complications neurologiques observées ,• une absence de mortalité directe ,• une difficulté à la diagnostiquer cliniquement, notamment lorsque coexistent d'autres arboviroses (dengue, chikungunya) ,• une difficulté à la diagnostiquer biologiquement car :- le diagnostic direct par RT-PCR se heurte à une virémie de courte durée ,- le diagnostic indirect par recherche d'anticorps se heurte à l'existence de réactions croisées avec le virus de la dengue.Il n'existe pour cette maladie qu'une thérapeutique symptomatique (aucun vaccin).Le HSCP estime que le risque est réel dans les départements métropolitains déjà colonisés par le moustique tigre, pendant sa période d'activité de mai à novembre. La plupart de ces départements sont situés dans le sud-est et le sud-ouest de la France, mais la zone à risque comprend également le Rhône, l'Isère et la Saône-et-Loire.Une stratégie de surveillance épidémiologique de la maladie Zika est en cours de réflexion et d'élaboration. Elle devrait se mettre en place dans les mois à venir.

Année de publication : 18/08/2015