Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 4 juillet 2013.

Publié le 5 Juillet 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la Une - Infections à méningocoque C chez des hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes en Ile-de-France

Trois cas d'infections invasives à méningocoque C (IIM C) sont survenus entre le 13 et le 20 juin 2013 chez des hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) vivant en Ile-de-France. Les trois cas sont âgés de 21, 29 et 45 ans. Pour deux d'entre eux, la fréquentation de lieux de convivialité gay dans les jours précédant l'hospitalisation a été rapportée, mais à ce jour, aucun lieu ou contact commun n'a été identifié. Les souches isolées des trois cas sont du même phénotype C:2a :P1-5. Des analyses moléculaires complémentaires sont en cours afin de comparer plus finement le profil des souches.

Une augmentation de l'incidence des IIM C est observée en France depuis 2010 en particulier chez les moins de 1 an et les adultes de 25 ans ou plus. Par ailleurs, une épidémie d'IIM C a été observée entre 2010 et février 2013 chez des HSH dans la ville de New-York avec au total 22 cas décrits. Plus de la moitié des cas a concerné des HSH infectés par le VIH. Depuis la recommandation de vaccination des HSH en octobre 2012, il n'y a plus de cas dans la ville dans cette population depuis le 15 février 2013. Les analyses préliminaires des souches des 3 cas français sont en faveur d'une similarité avec les souches de l'épidémie new-yorkaise.

De plus, en 2013, 3 cas d'IIM C sont survenus chez des HSH en Allemagne (février et mai) et un cas a également été identifié en Belgique (mars).

L'introduction d'un clone de méningocoque C épidémiogène dans la communauté fréquentant les lieux de convivialité gay en région parisienne pourrait conduire à l'éclosion d'une épidémie dans cette population. Plusieurs évènements de rassemblement de la communauté gay sont prévus cet été, notamment dans différentes villes françaises. Dans ce contexte, faisant suite à l'alerte des autorités sanitaires par l'InVS, le Haut Conseil de la santé publique a émis un avis sur les mesures de prévention à mettre en place le 1er juillet 20131. Le calendrier vaccinal en vigueur recommande la vaccination contre le méningocoque C chez toute personne âgée de 1 à 24 ans. Dans le contexte précité, il est particulièrement recommandé aux HSH de cette tranche d'âge de se faire vacciner. La vaccination est également recommandée pendant la période estivale aux HSH de plus de 24 ans qui :

  • vivent en Île-de-France et fréquentent les lieux de convivialité ou de rencontre gays parisiens ;
  • résident en France et souhaitent se rendre à un rassemblement gay organisé sur le territoire national ou en Europe.

1http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=356