Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 11 avril 2013.

Publié le 17 Avril 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

A la une - Surveillance des infections liées au nouveau virus aviaire A(H7N9)

Le 31 mars 2013, les autorités chinoises ont informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) de l'identification depuis la mi-février de plusieurs cas d'infection par un nouveau virus grippal de type H7N9. Il s'agit d'un virus réassorti avec des gènes des virus A(H7N9) et A(H9N2). C'est la première fois que cette souche de virus grippal est identifiée chez les êtres humains. Au 09 avril 2013, 28 cas humains d'un nouveau variant d'influenza aviaire A(H7N9) dont 8 décès ont été rapportés sans lien épidémiologique entre eux dans 4 provinces différentes de la Chine (le 3 avril 2013, 9 cas avaient été signalés). L'apparition d'un nouveau virus grippal chez l'homme incite à la plus grande prudence, d'autant plus que les formes cliniques observées sont graves et que la source de contamination et la voie de transmission restent en grande partie inconnues. Bien que le risque de propagation du virus en Europe soit considéré comme faible à ce stade, l'entrée sur le territoire français de certains patients en provenance de Chine est possible. La surveillance doit donc être renforcée dans ce sens pour rechercher une grippe A (H7N9) chez les personnes présentant un tableau respiratoire sévère après un retour de Chine. Le protocole de surveillance et de prise en charge, rédigé à partir de la conduite à tenir devant des cas possibles de grippe à nouveau virus, sera réactualisé au fur et à mesure de l'évolution des connaissances.Rappelons que, dans le cadre de la surveillance des maladies émergentes, tout regroupement de cas d'infections respiratoires aigües graves hospitalisés, avec ou sans notion de voyage ou résidence en zone géographique à risque, doit être signalé à l'ARS et/ou à l'InVS et investigué, en particulier chez du personnel soignant.