Surveillance sanitaire en région Bourgogne et Franche-Comté. Point au 7 juin 2012.

Publié le 8 Juin 2012
Mis à jour le 13 mai 2019

A la Une - Enfants, adolescents et adultes jeunes entre 1 et 24 ans : il faut vacciner contre la méningite C !

Nous rappelions dernièrement dans le cadre de la semaine de vaccination (PE du 19 avril) l'importance de la vaccination contre la méningite C.

Ces derniers mois, deux cas graves de méningite C sont survenus en Bourgogne chez des personnes jeunes, ciblées par la vaccination proposée dans le calendrier vaccinal.Le calendrier vaccinal recommande en effet depuis 2010, la vaccination systématique des nourrissons âgés de 12 à 24 mois, complétée par un rattrapage pour les tranches d'âge 1-24 ans.

Le choix de ces tranches d'âges s'explique facilement lorsqu'on regarde la figure 1 : L'incidence, calculée sur la période 2003-2007, est maximale avant 1 an (2,07/100.000), élevée entre 1 et 4 ans (1,12/100.000) et présente un second pic entre 15 et 20 ans.

Les données de fin 2011 (échantillon généraliste des bénéficiaires-CnamTS/InVS) montrent une couverture vaccinale (CV) de 45,7 % à 2 ans. Cependant les niveaux de CV étaient de 13,2 % chez les 6-14 ans et de 4,1 % chez les 15-24 ans. Ces chiffrent illustrent le niveau très insuffisant de la CV pour cette infection redoutable pouvant, dans les pires des cas, entraîner la mort.

Remboursé par la Sécurité sociale, le vaccin méningococcique C conjugué monovalent est très bien toléré et présente un schéma thérapeutique simple (une seule injection).La vaccination contre la méningite C doit donc être systématiquement proposée aux enfants, adolescents et adultes jeunes entre 1 et 24 ans.

Année de publication : 08/06/2012