Surveillance sanitaire en Auvergne. Point épidémiologique au 30 juillet 2015.

Publié le 31 Juillet 2015
Mis à jour le 26 juin 2019

Enquête Noyades 2015L'Institut de veille sanitaire (InVS) et la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) du ministère de l'Intérieur ont réalisé une première enquête en 2001 dans plusieurs départements volontaires. Depuis 2002, le recueil épidémiologique des noyades estivales a été généralisé à tous les départements de métropole et d'outre-mer. Depuis 2003, celle-ci est renouvelée tous les 3 ans toujours en partenariat avec le ministère de l'Intérieur, et en 2012 en partenariat avec le ministère de l'Écologie, l'enquête a été renouvelée.L'enquête a lieu du 1er juin au 30 septembre 2015. Elle porte sur toutes les noyades suivies d'une hospitalisation ou d'un décès. Son objectif est de recueillir et d'analyser les noyades survenues en France au cours des mois d'été 2015, afin de guider les actions de prévention et de réglementation.De telles enquêtes exhaustives nationales sont rares dans la mesure où elles nécessitent la participation de nombreux intervenants sur le terrain.Entre le 1er juin et le 26 juillet 2015, 661 noyades suivies, soit d'un décès (n = 253 décès), soit d'une hospitalisation, ont été dénombrées en France métropolitaine et dans les DOM-TOM :- 584 noyades accidentelles, dont 199 décès (34 %)- 60 noyades intentionnelles (suicide, tentative de suicide, agression), dont 40 décès- 17 noyades d'origine inconnue, dont 14 décès.Sur les 584 noyades accidentelles enregistrées, 263 (45%) ont eu lieu en mer, 155 (27%) en piscine tous types confondus, 81 (14%) en plan d'eau, 64 (11%) en cours d'eau et 21 (4%) dans d'autres lieux (baignoires, bassins....). Parmi les 155 noyades en piscine, 87 (56%) ont eu lieu en piscine privée familiale, et 48 (31%) concernaient des enfants de moins de 6 ans.Un programme national de prévention des noyades coordonné par l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) a été mis en place au cours de l'été 2006, afin de sensibiliser la population aux risques liés à la baignade, en piscine privée mais aussi en mer, lac et rivière.

Année de publication : 31/07/2015