Surveillance sanitaire en Auvergne. Point épidémiologique au 31 octobre 2013.

Publié le 31 Octobre 2013
Mis à jour le 30 juillet 2019

Actualités

Surveillance des infections liées au nouveau coronavirus (MERS-CoV) Au 29 octobre 2013, le bilan OMS sur la situation internationale fait état de 145 cas d'infections au nouveau coronavirus (dont 62 décès) répartis dans 9 pays/émirats : Allemagne : 2 cas (1 décès), Arabie Saoudite : 121 cas (51 décès), France : 2 cas (1 décès), Italie : 1 cas, Jordanie : 2 cas (2 décès), Qatar : 5 cas (2 décès), Royaume-Uni : 4 cas (3 décès), Tunisie : 3 cas (1 décès) et Emirats Arabes Unis : 5 cas (1 décès). En France, 347 signalements concernant des cas suspects d'infection à Mers-CoV parmi lesquels 94 cas possibles testés : 2 seulement ont été confirmés par le CNR à ce jour (dont 1 décès).En France, le Haut conseil de la santé publique (HCSP) a mis à jour le 28 juin un document relatif à la gestion et à la prévention des infections à MERS-CoV, coronavirus responsable du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (Middle East Respiratory Syndrome Coronavirus).

Surveillance des intoxications liées à la consommation de champignon Un excès de risque de décès par suicide a été observé chez les agriculteurs dans plusieurs études françaises et internationales. L'InVS a récemment publié les résultats de la première analyse de mortalité par suicide à partir des données nationales exhaustives chez les agriculteurs exploitants. Les suicides représentent sur l'ensemble de la période étudiée la troisième cause de décès de cette population.La population étudiée comporte environ 500 000 personnes par an dont 68 % d'hommes et 32 % de femmes. Durant les trois années étudiées (2007 à 2009), 2 769 décès ont été observés chez les hommes et 997 chez les femmes. Parmi ces décès, 417 suicides chez les hommes (respectivement 130, 146 et 141 en 2007, 2008 et 2009) et 68 chez les femmes (respectivement 19, 27 et 22 en 2007, 2008 et 2009) ont été enregistrés. La comparaison de la mortalité par suicide des agriculteurs exploitants à celle des hommes du même âge dans la population française montre un excès de suicides de 28 % en 2008 et de 22 % en 2009. Cet excès est surtout marqué dans les classes d'âge de 45 à 64 ans et dans les secteurs des filières d'élevage bovins-lait et bovins-viande qui présentent en 2008 et 2009 les surmortalités par suicide les plus élevées. Ces observations coïncident avec la temporalité des problèmes financiers rencontrés dans ces secteurs sur la période d'étude.