COVID-19 : point épidémiologique en Martinique du 11 septembre 2020

Publié le 14 Septembre 2020
Mis à jour le 14 septembre 2020

Points clés

En médecine de ville, la tendance est stable en semaine 36 (31 août au 6 septembre) par rapport aux deux semaines précédentes tant au niveau du
nombre de consultations attribuables au Covid-19 parmi les consultations pour infections respiratoires aiguës (IRA), qu’au niveau des visites pour suspicion Covid-19 réalisées par SOS Médecins.

A l’hôpital, au 9 septembre, le nombre de patients hospitalisés est de 13 dont 4 en service de réanimation. L’activité du Covid aux urgences adultes du CHU de Martinique reste faible et représente 1,2 % de l’activité totale. La semaine dernière (semaine 36), 2927 personnes ont été testées pour le SARS -CoV2 par RT-PCR en Martinique. Parmi elles, 193 étaient positives, en augmentation par rapport à la semaine précédente.

  • Le taux de positivité était de 6,59 % en semaine 36 et dépasse ainsi le seuil de vigilance (5 %) ;
  • Le taux d’incidence (nombre de nouveaux cas rapportés à la population) était de 53,80 cas pour 100 000 habitants en semaine 36 et a augmenté par rapport à la semaine précédente. Le seuil d’alerte** est dépassé. L’augmentation était plus importante dans la classe d’âge 15-44 ans et, particulièrement chez les 20 -39 ans.

Depuis le 18 mai 2020 et jusqu’au 9 septembre, 12 clusters d’infections à SARSCov-2 ont été identifiés dont 4 au cours des sept derniers jours. Les indicateurs de surveillance épidémiologique confirment la poursuite de l’augmentation de la circulation du SARS-COV2 sur le territoire, principalement chez les jeunes adultes (20-39 ans). La Martinique enregistre un taux d’incidence supérieur au seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000
habitants la semaine dernière.

Le niveau de vulnérabilité face au virus reste élevé, traduisant une circulation virale en augmentation et un impact sur la santé de la population
martiniquaise contribuant ainsi à l’adaptation des mesures de gestion. L’application stricte des gestes barrières et le respect de la distanciation physique tant au niveau familial, amical que professionnel sont les principaux leviers pour limiter la propagation du virus.