Epidémie de conjonctivites virales aux Antilles. Point au 27 juillet 2017.

Publié le 28 Juillet 2017
Mis à jour le 20 juin 2019

Synthèse

Une épidémie de conjonctivites d'origine virale est actuellement en cours aux Antilles.

Les indicateurs de surveillance sanitaire suivis en routine font état de la poursuite des épidémies :

  • En Guadeloupe, l'éclosion épidémique débutée à Marie-Galante au mois de mai a ensuite diffusé sur l'ensemble de l'archipel au mois de juin. Le nombre de cas de conjonctivites le plus important a été enregistré début juillet. L'épidémie semble entamer sa décroissance mais cette tendance reste à confirmer au cours des prochaines semaines.
  • En Martinique, l'épidémie de conjonctivites régresse significativement. Le nombre de communes, dont l'incidence cumulée est supérieure à l'incidence cumulée moyenne départementale, diminue.
  • Dans les Iles-du-Nord, l'épidémie démarrée à Saint-Martin depuis deux mois semble amorcer sa décroissance mais cette tendance reste à confirmer au cours des prochaines semaines. A Saint-Barthélemy la situation épidémiologique de la conjonctivite reste modérée.

Les prélèvements réalisés en Guadeloupe et en Martinique ont mis en évidence dans les deux territoires de l'entérovirus hautement contagieux, le Coxsackie virus A24v. De plus, des prélèvements réalisés en Martinique ont également mis en évidence de l'adénovirus.

A ce jour, il n'y a pas de signalements mettant en évidence la survenue inhabituelle de formes sévères.

Dans la zone Caraïbe et d'Amérique du Sud, l'épidémie de conjonctivites en Guyane est terminée.Cependant une épidémie sévit dans les Bahamas au Brésil, au Costa-Rica, à la Dominique, en République Dominicaine, au Mexique, au Panama, à Sainte-Lucie, au Surinam, dans les îles Turks-et-Caïcos et à Cuba (http://www.paho.org/hq/)

Année de publication : 28/07/2017