La dépendance dans la vie quotidienne comme prédicteur de démence : synthèse de résultats obtenus à partir de données françaises. Numéro thématique. Maladie d'Alzheimer et démences apparentées

Publié le 20 Septembre 2016
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : cet article propose une synthèse des résultats issus de données françaises concernant les capacités prédictives de la dépendance dans la vie quotidienne quant à la survenue d'une démence. Méthodes : les travaux présentés sont issus de la cohorte Paquid et ses 27 ans de suivi, qui permettent d'explorer, sur un échantillon initial de 3 777 sujets âgés, les manifestations fonctionnelles au cours de la longue phase pré-démentielle. Un diagnostic clinique de démence a été réalisé à chaque temps du suivi et l'échelle des activités instrumentales de la vie quotidienne (IADL, Instrumental Activities of Daily Living) a permis d'évaluer les manifestations fonctionnelles précoces, notamment à l'aide du score aux 4 IADL les plus cognitives (téléphone, transports, budget et médicaments). Résultats : les différents travaux confirment la présence de manifestations fonctionnelles plusieurs années avant le stade de démence et mettent en évidence le caractère fortement prédictif des IADL dans la survenue d'une démence incidente. Il existe toutefois des différences selon le sexe, le niveau d'études ou encore la période de risque considérée (à plus ou moins long terme). Conclusion : des difficultés dans la vie quotidienne, parfois légères, se manifestent plusieurs années avant le diagnostic. Un indicateur simple et rapide comme le score aux 4 IADL serait utile en pratique clinique pour identifier les personnes les plus à risque de développer une démence et pour lesquelles un suivi des évolutions cognitives et fonctionnelles au cours du temps s'avère nécessaire, afin de mettre en place une prise en charge adaptée le moment venu.

Auteur : Peres K, Edjolo A, Helmer C, Amieva H, Dartigues JF
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2016, n°. 28-29, p. 487-92