Davantage d'humanité et moins de stress pour les téléopérateurs.

Publié le 1 Septembre 2008
Mis à jour le 9 septembre 2019

Médecin du travail dans un service interentreprises à Bordeaux, Valérie Charmois a participé, avec quatorze de ses confrères, à une enquête sur le stress chez les salariés des centres d'appels. Plus d'un tiers d'entre eux sont en souffrance mentale. Ils sont trop encadrés et pressurés. Un point positif contrebalance ce constat : les salariés sont solidaires et respectés par leur hiérarchie. La parole à Valérie Charmois, qui préconise des axes de prévention.

Auteur : Charmois Valérie
La Santé de l'homme, 2008, n°. 397, p. 9-10