Situation épidémiologique des gastro-entérites aiguës en France. Point au 2 avril 2013

Publié le 20 Juin 2019

Surveillance des consultations pour diarrhées aiguës par le Réseau Sentinelles

Pour la semaine n°13 du 25 au 31 mars 2013, d’après les données non consolidées du Réseau Sentinelles (http://www.sentiweb.fr/), l’incidence nationale de la diarrhée aiguë ayant conduit à une consultation d’un médecin généraliste était de 209 cas/100 000 habitants, au-dessus du seuil épidémique de 190 cas pour 100 000 habitants (figure 1). Neuf régions ont un taux d’incidence au-dessus du seuil épidémique national : Limousin, Nord Pas de Calais, Alsace, Basse-Normandie, PACA, Haute-Normandie, Languedoc-Roussillon, Lorraine et Aquitaine.

Figure 1

Taux d'incidence national (en cas pour 100 000 habitants) de diarrhée aiguë et seuil épidémique, septembre 2010 - janvier 2013, données du Réseau Sentinelles au 2 avril 2013
Taux d'incidence national (en cas pour 100 000 habitants) de diarrhée aiguë et seuil épidémique, septembre 2010 - janvier 2013, données du Réseau Sentinelles au 2 avril 2013

Surveillance des gastro-entérites à partir des données OSCOUR® des services d’urgences hospitalières

L’activité des services d’urgence hospitaliers pour gastro-entérites aiguës (GEA) est en légère diminution et est  comparable à celle observée les 2 années précédentes à la même période (figure 2).

Figure 2

Consultations journalières aux urgences hospitalières pour gastro-entérite aiguë dans les établissements hospitaliers métropolitains participant à la surveillance, hivers 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013 (moyennes mobiles sur 7 jours) - Hôpitaux constants (N=271), données InVS au 2 avril 2013
Consultations journalières aux urgences hospitalières pour gastro-entérite aiguë dans les établissements hospitaliers métropolitains participant à la surveillance, hivers 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013 (moyennes mobiles sur 7 jours) - Hôpitaux constants (N=271), données InVS au 2 avril 2013

Episodes de cas groupés de GEA virales signalés à l’InVS

Depuis le début de la semaine 44 (29/10/2012), des échantillons ont été reçus au CNR des virus entériques pour 298 des 306 foyers de gastro-entérites notifiés au CNR, la grande majorité provenant de maisons de retraite. Un norovirus a été identifié dans 255 des 274 foyers pour lesquels des résultats virologiques définitifs sont disponibles au CNR. L’émergence d’un nouveau variant de génotype GII4 pour cette saison est signalée par le CNR des virus entériques et ce virus est impliqué dans plus des trois-quarts des épisodes de cas groupés de GEA à norovirus.
Ce nouveau variant, Sydney 2012, a fait récemment l’objet de 2 publications dans Eurosurveillance (http://eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=20345 et http://eurosurveillance.org/ViewArticle.aspx?ArticleId=20413).
Des nouveaux variants de norovirus GII4 émergent tous les 2 à 3 ans et peuvent être associés à des épidémies de plus grande ampleur.

Conclusion

L’activité de consultations pour gastro-entérite aux urgences hospitalière (réseau Oscour) est en diminution par rapport à la semaine dernière.
 L’activité de consultations pour gastro-entérite en médecine de ville observée par le Réseau Sentinelles est en augmentation chez les plus jeunes (données non consolidées) ce qui peut être en lien avec la recrudescence des infections à rotavirus sur cette période comme observée par le CNR.