Le botulisme humain en France, 2003-2006. Numéro thématique. Bilans réguliers de surveillance - Maladies infectieuses

Publié le 17 Juillet 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

En France, au cours de la période 2003-2006, 56 foyers de botulisme recensant 96 malades ont été déclarés. Le botulisme de type B était le plus fréquent (79 % des 68 cas confirmés). L'origine du botulisme a été identifiée dans 16 foyers. Le jambon de préparation familiale ou artisanale était impliqué dans 11 foyers de type B, une charcuterie familiale dans quatre foyers (trois de type B et un de type A) et un saucisson industriel dans un triple foyer de type B. Le botulisme reste en France une maladie rare se manifestant majoritairement sous forme de cas isolés ou de petits foyers familiaux et ayant tendance à diminuer au cours de ces dernières années. Cependant, des formes inhabituelles, comme 3 cas de botulisme infantile (2 de type B et un de type A) ainsi que deux cas de botulisme B chez des toxicomanes ont été identifiées, soulignant la nécessité d'une surveillance attentive de cette maladie. (R.A.)

Auteur : Carlier JP, Espie E, Popoff MR
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 29-30, p. 261-4