Treatment outcome monitoring of pulmonary tuberculosis cases notified in France in 2009

Publié le 21 Mars 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

The proportion of patients considered to be cured is a key indicator to assess national tuberculosis (TB) control. In France, TB treatment outcome monitoring was implemented in 2007. This article presents national results on treatment outcome among patients with pulmonary TB reported in France in 2009 and explores determinants of potentially unfavourable outcome. Information on treatment outcome was reported for 63% of eligible pulmonary cases of whom 70% had a successful outcome. In a multivariate analysis, potentially unfavourable outcome (17%), compared to treatment success, was significantly associated with being male, born abroad and having lived in France for less than 10 years, being in congregate settings when treatment was initiated, or having a previous history of anti-TB treatment. Enhanced awareness of treatment outcome monitoring is essential to improve the coverage and the quality of information. Earlier diagnosis and improved management of the disease in the elderly may reduce death due to TB. The high proportion of potentially unfavourable outcomes should be further investigated as they may require additional vigilance and/or actions in term of efforts of TB control in some population groups. (R.A.) Traduction du résumé : La proportion de patients considérés guéris est un indicateur clé pour évaluer la lutte contre la tuberculose (TB). En France, la surveillance des issues de traitement antituberculeux a été mise en oeuvre en 2007. Cet article présente les résultats nationaux sur l'issue du traitement chez les patients avec une tuberculose pulmonaire déclarés en France en 2009 et analyse les déterminants des issues potentiellement défavorables. Les informations sur l'issue du traitement ont été renseignées pour 63% des cas de tuberculose pulmonaire éligibles, dont 70% ont eu une issue favorable de traitement. Dans une analyse multivariée, comparés aux issues favorables de traitement, les situations potentiellement défavorables (17%), étaient significativement associés au fait d'être de sexe masculin, d'être né l'étranger et d'avoir vécu en France depuis moins de 10 ans, d'être dans des établissements d'hébergement collectif au début du traitement ou d'avoir des antécédents de traitement antituberculeux. La sensibilisation accrue au suivi des résultats du traitement est essentielle pour améliorer la couverture et la qualité de l'information. Un diagnostic précoce et une meilleure prise en charge de la maladie chez les personnes âgées pourraient réduire les décès causés par la tuberculose. La forte proportion d'issues potentiellement défavorables devrait être davantage étudiée, car elle peut soulever le besoin d'une vigilance accrue et / ou d'actions en terme d'efforts de lutte antituberculeuse dans certains groupes de population. (Traduction effectuée par la Cellule de Valorisation Editoriale CeVE de l'InVS)

Auteur : Antoine D, Che D
Eurosurveillance, 2013, vol. 18, n°. 12, p. pii: 20434