Facteurs de risque associés à la transmission de la tuberculose en 1995 en région parisienne

Publié le 30 Septembre 1997
Mis à jour le 10 septembre 2019

Après des années de décroissance, l'incidence des cas déclarés de tuberculose en France a augmenté de 1991 à 1993 et est passée de 14,7 cas pour 100000 habitants à 16,8. Cette incidence a de nouveau diminué entre 1993 et 1995 pour se situer à 14,9. Cependant de fortes disparités régionales subsistent. L'Ile-de-France reste la région la plus touchée avec un taux d'incidence de 35,7 cas pour 100000 habitants. Cette situation épidémiologique particulière de la région nous a conduits à évaluer en 1995 les cas de tuberculose appartenant à une même chaîne de transmission et à identifier les facteurs de risque associés. L'identification de l'absence de domicile fixe comme facteur de risque majeur associé à l'appartenance à un groupe de transmission de tuberculose souligne la vulnérabilité à la tuberculose, infection et maladie, de la population économiquement défavorisée. (adapté du texte).

Auteur : Gutierrez MC, Vincent V, Aubert D, Bizet J, Gaillot O, Lebrun L, Le Pendeven C, Le Pennec MP, Mathieu D, Offredo C, Pangon B, Pierre Audigier C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 1997, n°. 40, p. 181-3