Les légionelloses survenues en France en 2006

Publié le 6 Novembre 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : Au cours de ces dernières années, la surveillance de la légionellose en France s'est nettement améliorée suite aux nombreuses actions engagées. Résultats : En 2006, 1 443 cas ont été notifiés, correspondant à un taux d'incidence de 2,3 pour 100 000 habitants. L'âge médian était de 61 ans et le sexe ratio homme/femme de 2,8. La létalité était de 10 %. Un ou plusieurs facteurs favorisants ont été retrouvés chez 1 020 cas (71 %). La majorité des cas (95 %) avait été diagnostiquée par un test de détection de l'antigène urinaire et une souche avait été isolée chez 220 cas (15 %). Une exposition à risque lors de la période d'incubation a été rapportée pour 36 % des cas et de nombreuses investigations de cas groupés ont été effectuées. Discussion-Conclusion : Depuis la mise en place de la surveillance de la légionellose en 1987, c'est la première année qu'une baisse de l'incidence des cas déclarés est observée. Il est cependant trop tôt pour confirmer ou non cette tendance. Parallèlement à la surveillance, il est également indispensable d'améliorer les connaissances sur la bactérie et son comportement, afin d'intervenir en amont sur les installations les plus à risque et limiter ainsi, à terme, l'impact sur les populations exposées. (R.A.)

Auteur : Campese C, Maine C, Che D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 43, p. 365-7