Evolution de l'incidence des infections invasives à pneumocoques, France, 2005

Publié le 6 Février 2007
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - La vaccination des enfants de moins de 2 ans par le vaccin antipneumococcique conjugué heptavalent (Pn7) a été introduite en France en janvier 2003. Méthodes - L'impact du Pn7 a été évalué sur l'incidence des infections invasives à pneumocoques estimée par les données du réseau de laboratoires Epibac. Résultats - Une baisse de l'incidence des méningites et des bactériémies à pneumocoques chez les enfants de moins de 2 ans est observée en 2005 en comparaison de la période 1998-2002, pré-vaccinale. Chez les enfants de moins de 2 ans l'incidence des infections invasives à pneumocoques était de 41 cas/100 000 par an en 1998-2002 et de 28 cas/100 000 en 2005, soit une diminution de 31 %. Dans le même temps le Centre national de référence des pneumocoques montre que la part relative des sérotypes de pneumocoque couverts par le Pn7 a baissé parmi les méningites à pneumocoques chez les enfants de moins de 2 ans. Parallèlement l'incidence des bactériémies à pneumocoques a augmenté modérément chez les plus de 2 ans. Conclusion - La baisse observée est très en faveur d'un impact positif du Pn7 chez les enfants de moins de 2 ans. L'évolution de l'incidence des infections invasives à pneumocoques et des sérotypes circulant en France doit être analysée avec précision dans les années qui viennent. (R.A.)

Auteur : Lepoutre A, Georges S, Varon E, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2007, n°. 5, p. 37-9