Epidémie de grippe dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes du Tarn. Janvier-février 2007

Publié le 1 Novembre 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

Début février 2007, le médecin coordonnateur d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées signalait un nombre important de syndromes grippaux parmi les résidents et le personnel. Une investigation était alors réalisée afin de confirmer et décrire l'épisode épidémique, d'identifier les facteurs associés à la maladie et de recommander rapidement des mesures de contrôle de l'épidémie. Une enquête de cohorte a été réalisée auprès de l'ensemble des résidents et du personnel. Des informations démographiques, géographiques et médicales ont été recueillies dans les dossiers médicaux ou via l'administration. Une analyse descriptive de l'épisode a été réalisée et l'association entre différents facteurs et la maladie a été estimée par des risques relatifs et leur intervalle de confiance à 95%. L'étiologie de grippe a été confirmée par tests rapides. Sur 89 résidents et 54 soignants, respectivement 43 résidents (48 %) et 14 soignants (26 %) étaient des cas, dont 2 étaient confirmés biologiquement. La couverture vaccinale antigrippale chez les résidents était de 65 %. Aucun membre du personnel n'était vacciné. Le taux d'attaque était trois fois plus élevé dans un des deux secteurs de vie, touché en premier et hébergeant des résidents plus vulnérables. La description de la courbe épidémique suggère que le personnel de l'établissement a pu participer à la transmission du virus, notamment d'un bâtiment à l'autre. L'épisode n'a été signalé aux autorités que le 9e jour, date à laquelle les premières mesures de contrôle ont été prises. La vaccination imparfaite des résidents et du personnel, la possible participation du personnel à la transmission du virus, le retard au signalement et à la prise des premières mesures de contrôle et la proximité d'individus fragiles en collectivité ont probablement favorisé l'apparition et la propagation de l'épidémie, rappelant l'importance de l'application des circulaires existantes. Les établissements doivent s'organiser pour la prévention, l'identification, le signalement et la gestion de ce type d'événement, notamment par la présence régulière d'un médecin coordonnateur et la formation des autres membres du personnel. (R.A.)

Auteur : Durand C
Année de publication : 2007
Pages : 19 p.