Surveillance épidémiologique des asthmes d'origine professionnelle : étude pilote avec l'Observatoire national des asthmes professionnels (Onap)

Publié le 1 Janvier 2008
Mis à jour le 10 septembre 2019

L'asthme professionnel est une des maladies respiratoires d'origine professionnelle les plus fréquentes dans les pays industrialisés. L'Observatoire national des asthmes professionnels (Onap) a été créé en 1996 sur une initiative commune de la Société française de médecine du travail et de la Société de pneumologie de langue française. Le recueil de données se basait sur le volontariat de pneumologues, de médecins de consultation de pathologie professionnelle (CPP) et de médecins du travail. Afin d'examiner la possibilité d'utiliser les données de l'Onap à des fins de surveillance épidémiologique, une étude pilote a été mise en place en 2003 en collaboration entre l'Institut de veille sanitaire (InVS) et l'Institut interuniversitaire de médecine du travail de Paris Ile-de-France (IIMTPIF). L'objectif était d'étudier la faisabilité de reconstituer la population-source d'où étaient issus les cas d'asthme professionnel adressés aux CPP par des médecins du travail, afin de calculer des taux d'incidence. Cette population-source est constituée par l'ensemble des salariés surveillés par les médecins du travail qui ont adressé les cas aux CPP. Pour cette reconstitution, il a été nécessaire d'identifier les codes SIRET des établissements surveillés par les médecins du travail. La répartition par sexe, âge, secteur d'activité et profession des salariés a été fournie par l'Insee à partir des données de la base "Déclaration annuelle des données sociales" (Dads). Les 57 médecins du travail participant (68 % de participation) ont déclaré 58 cas incidents d'asthme professionnel entre octobre 2003 et avril 2004. Le nombre d'établissements qu'ils ont déclaré surveiller était de 12 719. Après vérification, le code SIRET de l'établissement a pu être identifié pour 8 542 (67 %) totalisant un nombre de 223 095 salariés surveillés. Le taux d'incidence estimé sur les 7 mois de l'étude était de 260 cas/million de salariés. Au total, cette étude a montré qu'il est difficile de reconstituer une population-source a posteriori. C'est pourquoi, un projet de recueil exhaustif des cas incidents d'asthme professionnel sur des zones géographiques définies est développé (projet Onap II.).(R.A.)

Auteur : Iwatsubo Y, Imbernon E, Chabault E, Ameille J
Année de publication : 2008
Pages : 20 p.