Caractéristiques des enfants hospitalisés pour asthme aigu. Étude réalisée dans 14 services de pédiatrie en France métropolitaine, 2007

Publié le 1 Septembre 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Une diminution des taux d'hospitalisation pour asthme a été observée en France depuis une dizaine d'années chez l'adulte. Toutefois ces taux sont stables chez l'enfant. Or les hospitalisations pour exacerbation d'asthme, chez l'adulte comme chez l'enfant, sont évitables dans leur majorité. L'objectif de cette étude était de décrire les hospitalisations pour asthme chez l'enfant. L'étude a été menée pendant un an dans 14 services hospitaliers auprès d'enfants âgés de 3 ans ou plus. Les données sur l'histoire de la maladie asthmatique, sa sévérité, le traitement habituel, le contrôle de l'asthme dans le mois précédant l'hospitalisation et la sévérité de l'exacerbation ayant motivé l'hospitalisation ont été recueillies au moyen d'un questionnaire standardisé. Au total, 727 hospitalisations ont été renseignées. Dans 27 % des cas, l'asthme n'était pas connu au moment de l'hospitalisation. Le contrôle de l'asthme dans les semaines précédant l'hospitalisation n'était pas acceptable (critères HAS) pour 48 % des 498 enfants dont l'asthme était connu. Dans l'année écoulée, 64% de ces enfants avaient eu en moyenne au moins une exacerbation par trimestre et 26 % avaient été hospitalisés au moins une fois pour asthme aigu. Parmi les enfants asthmatiques connus, 30 % environ ne bénéficiaient pas de traitement de fond malgré un mauvais contrôle dans le mois ou l'année écoulée. En conclusion, un quart des hospitalisations sont liées à des crises inaugurales. Chez les asthmatiques connus, le traitement de l'asthme est insuffisant, ce qui suggère que des hospitalisations pourraient être évitées par une amélioration de la prise en charge globale de l'asthme. Cependant toutes les hospitalisations ne sont pas expliquées par un mauvais contrôle préalable, et d'autres facteurs de risque d'hospitalisation sont à rechercher. (R.A.)

Auteur : Fuhrman C, Delmas MC
Année de publication : 2009
Pages : 23 p.