Étude d'imprégnation au plomb, au cadmium et à l'arsenic de la population de Viviez-Le Crouzet : synthèse des résultats et des conclusions

Publié le 1 Janvier 2011
Mis à jour le 5 juillet 2019

Le 8 septembre 2011 à Viviez (Aveyron), l'Institut de veille sanitaire a rendu publics les résultats définitifs de l'évaluation des conséquences de l'exposition des habitants au plomb, au cadmium et à l'arsenic. Les sols de la commune présentent en effet une pollution au plomb, au cadmium et à l'arsenic liée à 150 ans d'activité industrielle. L'étude menée en 2008 par l'antenne régionale de l'InVS (Cellule interrégionale d'épidémiologie) avec l'Agence régionale de santé en région Midi-Pyrénées (ex-Ddass de l'Aveyron) avait pour objet de mesurer l'impact sur la santé de la population exposée à ces polluants. Parmi les adultes de cette commune n'ayant jamais été exposés à ce polluant dans le cadre de leur profession, 22 % ont une cadmiurie supérieure à 1 "g/g de créatinine, ce qui est considéré comme une imprégnation excessive et entraîne un risque d'atteinte du rein. Parmi ces personnes surimprégnées au cadmium, 19 atteintes rénales ont été dépistées à Viviez et aucune à Montbazens (commune proche non exposée aux polluants). La consommation de produits locaux (fruits légumes, oeufs, volailles lapins) et l'exposition aux poussières des sols pollués pourraient être à l'origine de cette surimprégnation. Aucun cas de saturnisme (intoxication au plomb) n'a en revanche été dépisté à Viviez. L'exposition environnementale à l'arsenic n'engendrait pas non plus de préoccupation sanitaire. (R.A.)

Année de publication : 2011
Pages : 6 p.