La mortalité maternelle en France : considérations épidémiologiques et cliniques (1999-2001) et recommandations.

Publié le 12 December 2006
Mis à jour le 10 septembre 2019

Le Comité national d'experts sur la mortalité maternelle est composé d'experts gynécologues-obstétriciens, anesthésistes, sages-femmes et épidémiologistes. Mis en place en 1996, il a pour objet de recenser et d'expertiser les morts maternelles en France dans une perspective de prévention. L'enquête confidentielle est décrite dans l'article précédent. Au cours de la période étudiée (1999-2001) les causes les plus fréquentes de mort maternelle sont les hémorragies (21 % des cas), les complications de l'hypertension artérielle incluant les accidents vasculaires cérébraux (11,3 % des cas), les embolies amniotiques (7,1 % des cas) et les infections (5 % des cas). Globalement, toutes causes obstétricales directes confondues, 52 % des morts maternelles ont été jugées évitables par le Comité national d'experts sur la mortalité maternelle : 73 % pour les hémorragies, 44 % pour les patientes hypertensives et 71 % pour les infections. (Introduction)

Auteur : Levy G, Benbassa A, Bouvier Colle MH, Breart G, Fillette D, Jougla E, Lacombe C, Mercier F, Motin J, Papiernik E, Puech F, Saint Leger S
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 50, p. 396-9