Epidémiologie du paludisme à Mayotte. Etat des lieux 2003-2004 et propositions

Publié le 1 Novembre 2005
Mis à jour le 10 septembre 2019

Ce rapport présente la situation épidémiologique du paludisme à Mayotte, avec pour objectif d'orienter les mesures de contrôle de la maladie. Les données de surveillance du paludisme, les données hospitalières et les certificats de décès ont été analysés pour 2003 et 2004. Le fonctionnement du système de surveillance du paludisme a été évalué. En 2003 et en 2004, 792 et 743 déclarations de paludisme ont respectivement été recensées. La transmission existait tout au long de l'année, avec un renforcement durant la saison des pluies. La commune Bandraboua, dans le nord de l'île concentrait prés de 60 % des cas. La proportion de cas importés était de 14 %, essentiellement en provenance des Comores. Plasmodium falciparum était l'espèce prédominante. La proportion d'échecs thérapeutiques précoces était inférieure à 2 %. Entre 1 à 3 décès imputables au paludisme sont survenus en 2003-2004. Le paludisme demeure un problème de santé publique persistant à Mayotte. Le système de surveillance permet un bon suivi des tendances épidémiologiques, mais les données qu'il produit sont insuffisamment utilisées. Tout recul des mesures de surveillance et de contrôle ferait courir le risque d'un retour épidémique dans une population à l'immunité diminuée. (R.A.)

Auteur : Quatresous I, Jeannel D, Sissoko D
Année de publication : 2005
Pages : 44 p.