Le nombre important de cas importés de chikungunya en France métropolitaine représente un défi pour la surveillance et l'intervention

Publié le 23 Juillet 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Pendant l'été 2014, toutes les conditions sont réunies pour une transmission autochtone du virus du chikungunya dans certains départements du sud de la France : un vecteur compétent, Aedes albopictus, et un grand nombre de voyageurs revenant des départements français d'Amérique où sévit une épidémie de chikungunya. Cet article présente l'organisation du dispositif de surveillance du chikungunya et de la dengue en France métropolitaine et ses résultats. Du 2 mai au 4 juillet 2014, 126 cas importés confirmés ont été notifiés en France métropolitaine. (R.A.)

Auteur : Paty MC, Six C, Charlet F, Heuze G, Cochet A, Wiegandt A, Chappert JL, Dejour Salamanca D, Guinard A, Soler P, Servas V, Vivier Darrigol M, Ledrans M, Debruyne M, Schaal O, Jeannin C, Helynck B, Leparc Goffart I, Coignard B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 23, p. 404-8