La rougeole en France en 2008 : bilan de la déclaration obligatoire.

Publié le 20 Octobre 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

La promotion de la vaccination anti-rougeoleuse du nourrisson, introduite en 1983, s'est accompagnée d'une forte réduction de l'incidence de la rougeole, surveillée par le réseau Sentinelles depuis 1985. La maladie étant devenue rare, la déclaration obligatoire (DO) de la rougeole a été réintroduite en juillet 2005, dans le cadre du Plan national d'élimination de la maladie. Alors que les incidences en 2006 et 2007 étaient inférieures à 0,10 pour 100 000 habitants, les cas déclarés en 2008 en France ont témoigné d'une résurgence de la rougeole, plus marquée depuis le mois d'octobre, avec une incidence de 0,96 pour 100 000. Parmi les 604 cas déclarés en 2008, 305 étaient confirmés biologiquement (50%), 58 épidémiologiquement (10%) et 241 correspondaient à la définition d'un cas clinique (40%). L'âge médian des cas était de 11,5 ans (extrêmes : 3 mois-56 ans). Soixante-six départements ont déclaré au moins 1 cas et dans cinq départements (Vendée, Allier, Deux-Sèvres, Savoie et Haute-Savoie) le taux d'incidence des cas déclarés a dépassé 5 pour 100 000. L'analyse des cas en fonction du statut vaccinal et de l'âge a montré que 94% d'entre eux, éligibles en 2008 pour la vaccination selon les recommandations du calendrier vaccinal, étaient incomplètement ou non vaccinés. Les données issues de la DO sous-estiment la situation réelle et l'épidémie se poursuit en 2009. Il existe en France des communautés d'enfants et d'adolescents insuffisamment vaccinés, propices à la survenue de foyers épidémiques. Ces sous-groupes de population représentent un obstacle pour l'élimination de la rougeole en France en 2010, objectif commun avec les autres États-membres de l'OMS-Europe. Les activités de vaccination avant l'âge de 2 ans avec deux doses de vaccin triple rougeole-rubéole-oreillons et de rattrapage vaccinal des enfants, adolescents et jeunes adultes, doivent être renforcées pour atteindre les niveaux d'immunité nécessaires pour stopper la diffusion du virus. (R.A.)

Auteur : Parent du Chatelet I, Antona D, Waku Kouomou D, Freymuth F, Maine C, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 39-40, p. 415-9