Les infections invasives à méningocoques en France en 2010

Publié le 6 December 2011
Mis à jour le 9 septembre 2019

Introduction - Le taux d'incidence annuel des infections invasives à méningocoque (IIM) se situe, depuis plus de vingt ans, entre 1 et 2 cas pour 100 000 habitants. Les résultats de la surveillance épidémiologique pour l'année 2010 sont présentés ici. Matériels et méthodes - Le suivi épidémiologique des IIM en France repose sur les données de déclaration obligatoire (DO) transmises à l'Institut de veille sanitaire et sur les résultats de typage des souches invasives par le Centre national de référence des méningocoques. Le taux estimé d'exhaustivité de la DO en France métropolitaine est estimé supérieur à 90% depuis 2005. Résultats - L'incidence globale des IIM est en diminution depuis 2008. En 2010, 522 cas ont été déclarés dont 510 en France métropolitaine conduisant à un taux d'incidence corrigé pour la sousnotification de 0,89 pour 100 000 habitants. Les groupes d'âges les plus touchés sont les moins de 1 an, les 1-4 ans et les 15-19 ans. La baisse d'incidence entre 2009 et 2010 a été significative pour les IIM liées au sérogroupe C. Le sérogroupe B reste prédominant en France (74% des cas). L'incidence des IIM W135 est restée stable. Le sérogroupe Y a augmenté mais ne dépassait pas 5% des cas. La létalité des IIM en 2010 était de 10% (53 décès). La proportion des cas déclarés avec un purpura fulminans était de 26% (130 cas), la létalité étant de 23% pour ces cas contre 6% pour les autres (p<0,001). En 2010, 55% des souches invasives circulantes appartenaient à trois complexes clonaux (ST-41/44, ST-32 et ST-11). Conclusion - Les IIM restent en France majoritairement liées aux méningocoques de sérogroupe B ; la baisse de l'incidence des IIM C a débuté depuis 2003 et devrait se poursuivre du fait de l'introduction du vaccin conjugué méningoccique C dans le calendrier vaccinal en 2010. (R.A.)

Auteur : Parent du Chatelet I, Taha MK, Lepoutre A, Maine C, Deghmane AE, Levy Bruhl D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 45-46, p. 475-80