Survie des patients atteints de sida diagnostiqués dans les hôpitaux parisiens : facteurs pronostiques et évolution, 1994-2001

Publié le 7 Juin 2005
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'introduction des traitements antirétroviraux hautement actifs (HAART) en 1996 a entraîné une diminution de l'incidence des pathologies opportunistes et un allongement de la survie des patients atteints de sida. Depuis leur introduction, aucune étude n'a permis d'étudier en France la survie d'une population importante de patients atteints de sida. Les objectifs de cette étude, réalisée chez les adultes atteints de sida diagnostiqués à Paris, entre 1994 et 2001 sont : identifier les facteurs pronostiques associés à la survie ; estimer le risque relatif (RR) de décès des sujets, en fonction des périodes de disponibilité des différents traitements antirétroviraux (ARV) entre le 1er janvier 1994 et le 31 octobre 2002. (Introduction)

Auteur : Couzigou C, Pinget R, Le Strat Y, Pillonel J, Vittecoq D, Semaille C
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2005, n°. 23, p. 112-4