Parcours de soins des personnes vivant avec le VIH et suivies à l'hôpital en 2012

Publié le 9 Septembre 2014
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectifs : les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH (PVVIH) ont fait l'objet d'une enquête nationale (Vespa2). De façon complémentaire, nous avons voulu décrire les recours à l'offre de soins des PVVIH. Patients et méthodes : enquête transversale multicentrique portant sur les PVVIH ayant consulté un jour donné d'octobre 2012 dans 59 services hospitaliers (appartenant à 21 Corevih). Résultats : au total, 653 PVVIH ont participé à l'enquête (âge médian 48 ans, 32% de femmes, 58% en situation de précarité). La durée médiane de suivi était de 12 ans (IQR:[5-19]), 86% étaient sous traitement antirétroviral depuis plus d'un an dont 59% avaient des CD4 e500/mm3 et 83% une charge virale <50 copies/ml. La fréquence de la surveillance hospitalière était tous les 3 à 4 mois pour 58%, plus rapprochée pour 11%, plus espacée pour 32%. Au cours des six derniers mois, le nombre moyen de consultations médicales a été de 3,8 (± 4,2) et 64% des patients ont consulté un médecin généraliste ou un spécialiste de ville. Depuis leur diagnostic VIH, 13% des patients ont été confrontées à un refus de soin. La séropositivité n'a pas été dévoilée à 20% des spécialistes de ville consultés récemment. Conclusion : cette enquête confirme tout l'intérêt d'une bonne coordination des soins entre médecine de ville et hôpital. La précarité des PVVIH doit être prise en compte ainsi que leur difficulté à annoncer leur séropositivité aux soignants. (R.A.)

Auteur : Jacomet C, Cormerais L, Peyrol F, Guiguet M, Simon A, Berland P, Rey D, Arvieux C, Pugliese P, Gerbaud L
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2014, n°. 24-25, p. 422-8