Épidémie de gastro-entérites aiguës à Shigella sonnei résistantes à l'amoxicilline, au cotrimoxazole et à l'azithromycine en Île-de-France. Janvier - Avril 2007

Publié le 1 December 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

En janvier 2007, l'hôpital Robert Debré notifiait un cas de gastro-entérite aiguë (GEA) à Shigella sonnei résistantes à l'amoxicilline (AMX) et au cotrimoxazole (SXT) (S. sonnei RR) mais également à l'azithromycine (AZM), antibiotique recommandé comme traitement des gastro-entérites à S. sonnei par l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé. Une investigation a alors été menée afin de décrire les cas, préciser avec le Centre national de référence (CNR) la sensibilité aux antibiotiques des souches et suivre l'efficacité des mesures de contrôle. Ont été définis comme cas certains les personnes résidant en Île-de-France ayant présenté une GEA confirmée par coproculture positive à S. sonnei RR et comme cas probables les personnes présentant une GEA et ayant été en contact avec un cas certain. Ils ont été recherchés de manière rétrospective et prospective auprès des laboratoires du système de surveillance, du CNR, des écoles et des familles. Celles-ci ont été interrogées par téléphone à l'aide d'un questionnaire standardisé. Au total, 103 cas (dont 81 certains) de GEA à S. sonnei RR ont été identifiés entre le 10 janvier et le 24 avril 2007. Parmi eux, 98 ont été investigués. L'épidémie a touché essentiellement deux écoles privées juives localisées à Paris et dans le Val-de-Marne, avec respectivement 60 et 7 cas. La résistance à l'AZM a été retrouvée sur 38 des 41 souches reçues et testées par le CNR, imposant la révision des recommandations thérapeutiques par les experts et l'instauration d'une filière de prise en charge hospitalière spécifique des cas. Cette nouvelle résistance rend nécessaire la recherche systématique de la sensibilité à l'AZM de toutes les S. sonnei RR isolées par le CNR et, dans le futur, lorsqu'une méthode validée aura été mise au point, dans les laboratoires d'analyses de biologie médicale de ville. Elle impose l'instauration du traitement antibiotique en milieu hospitalier pour les enfants lorsqu'un tel traitement est décidé. (R.A.)

Auteur : Daudens E, Dejour Salamanca D, Isnard H, Mariani Kurkdjian P, Filliol I, Bingen E
Année de publication : 2009
Pages : 18 p.