Evolution de la prévalence des infections nosocomiales dans les Hôpitaux d'instruction des armées français entre 1996 et 2006 : impact de la suppression du service national

Publié le 24 Novembre 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Introduction - Les enquêtes de prévalence des infections nosocomiales (IN) réalisées dans les hôpitaux d'instructions des armées (HIA) depuis 1995 s'intègrent dans la politique nationale de surveillance. L'objectif de cette étude était de comparer la prévalence et les facteurs de risque des IN entre deux enquêtes de prévalence (1996 et 2006), dans le contexte de suppression du service national. Méthodes - Les critères d'inclusion et définitions de l'enquête de prévalence 2006 ont été appliqués dans la mesure du possible aux données de 1996. Pour chaque patient, la présence d'une IN et l'exposition à certains actes invasifs étaient relevées. Les prévalences des IN en 1996 ont été standardisées sur la structure d'âge de la population des patients inclus dans l'enquête de 2006. Des rapports de prévalence des patients infectés ajustés sur les facteurs de risque étudiés ont été calculés. Résultats - Au total, dans les neuf HIA, 2 242 patients ont été inclus en 1996 et 1 500 en 2006. La moyenne d'âge des patients était significativement plus élevée en 2006 (58,7 ans, médiane : 62,0 ans) qu'en 1996 (47,8 ans, médiane : 46,0 ans) (p = 10-4). L'année d'enquête (2006 vs. 1996) était associée à une augmentation non significative des infections du site opératoire (ISO) (RPa = 1,4 ; [IC 95 % : 0,8 - 2,4]). Discussion - Conclusion - La population des HIA est de plus en plus âgée avec un état général plus précaire et des facteurs de risque d'IN se rapprochant de ceux relevés en hospitalisation publique de court séjour. L'absence de diminution significative de la prévalence des IN pendant cette période doit encourager le Service de santé des armées à accentuer ses efforts de prévention dans le domaine de l'hygiène hospitalière afin d'obtenir une diminution significative de la fréquence des IN et en particulier des ISO. (R.A.)

Auteur : Haus Cheymol R, Bouguerra C, Merens A, Esvan M, Migliani R, Cavallo JD
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 44-45, p. 478-82