Vaccination contre l'hépatite B : perceptions et pratiques des médecins généralistes, France, 2014. Numéro thématique. Journée mondiale contre l'hépatite

Publié le 28 Juillet 2015
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction : cet article décrit les perceptions et pratiques de vaccination contre l'hépatite B des médecins généralistes libéraux en France métropolitaine. Méthodes : un échantillon aléatoire de 1 582 médecins généralistes exerçant en France métropolitaine a été interrogé par téléphone entre avril et juillet 2014. Résultats : la majorité des médecins interrogés (90,3%) déclaraient avoir été complètement vaccinés contre l'hépatite B. Les trois quarts des médecins, parents d'enfant(s) de 2 à 24 ans, déclaraient que leur(s) enfant(s) étai(en)t bien vacciné(s) contre l'hépatite B. Pour 16,6%, aucun enfant ne l'était. La moitié des généralistes estimait obtenir facilement l'adhésion à cette vaccination pour les adolescents non vaccinés. Le lien entre le vaccin contre l'hépatite B et la sclérose en plaques était jugé " pas du tout probable " par 48,0% des médecins et " peu probable " par 40,3%. La proposition de la vaccination contre l'hépatite B chez l'adolescent était systématique pour un tiers des médecins (34,0%). Un sur 10 ne la proposait " jamais ". La moitié des médecins interrogés (51,9%) déclarait " toujours " détailler les maladies ciblées par le vaccin hexavalent quand ils le proposaient ; un médecin sur cinq déclarait le faire " parfois " ou " jamais ". Conclusion : si la majorité des médecins sont confiants vis-à-vis de la sécurité du vaccin contre l'hépatite B, ils perçoivent leur patientèle comme réticente vis-à-vis de cette vaccination. Apporter aux médecins les arguments nécessaires pour faciliter l'adhésion à cette vaccination semble ainsi indispensable.

Auteur : Gautier A, Lydie N, Jestin C, Pulcini C, Verger P
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2015, n°. 26-27, p. 492-8