Le Centre national de référence

Mis à jour le 20 mai 2019

Depuis 2002, la surveillance de l'hépatite E par le Centre national de référence (CNR) révèle une augmentation du nombre de personnes testées et du nombre de cas autochtones. L'augmentation du nombre de cas autochtones diagnostiqués pourrait être due à une augmentation réelle du nombre de cas. Toutefois elle semble surtout liée au recours plus fréquent à un diagnostic d'hépatite E par les cliniciens ce dont témoigne l'augmentation du nombre d'échantillons reçus au CNR sans augmentation de la proportion de cas diagnostiqués parmi les personnes testées.

Entre 2011 et 2013, une augmentation importante (x10) du nombre de patients testés a été constatée. Les raisons pourraient être dues d'une part à la nomination d'un nouveau CNR ayant un réseau de laboratoires différents de celui du CNR précédant et d'autre part à la disponibilité et à un recours accru de tests commerciaux pour le diagnostic d'une infection aiguë.

Le tableau 1 distingue les cas importés d'hépatite aigüe E (séjour en zone d'endémie dans les 3 mois avant le diagnostic) des cas autochtones ou de contexte épidémiologique non précisé.

Les cas autochtones diagnostiqués d'hépatite E sont plutôt des hommes, âgés de plus de 55 ans en moyenne. Les cas diagnostiqués résident dans toutes les régions métropolitaines mais avec une prédominance dans le sud. Le génotype 3f est le génotype prédominant circulant (tableau 2).

Tableau 1 - Nombre de patients testés et nombre de cas d'hépatite E aiguë diagnostiqués par an par le CNR, France, 2002-2013

Patients testés (N*)

Cas certains/probables (n**)

Positifs (n/N) (%)

Importés

Autochtones

Total

2013

35 416

4

1 847

1 851

4,9

2012

17 566

9

792

801

4,6

2011

3 429

17

249

266

7,6

2010

2 549

16

216

232

9,1

2009

2 150

23

183

206

9,6

2008

1 700

21

159

180

10,5

2007

1 1012

10

97

107

10,5

2006

583

14

24

38

6,5

2005

327

19

20

39

11,9

2004

233

4

16

20

8,5

2003

155

11

3

14

9,0

2002

209

4

9

13

6,2

*Nombre , **nombre - Source : http://www.cnrvha-vhe.org)

Tableau 2 - Caractéristiques des cas autochtones diagnostiqués par le CNR, France, 2002-2013

Sex-ratio H/F

Age moyen

Régions Suda

Génotype

(An)

[Etendue]

3f

3c, 3e

2013

ND

ND

ND

57 %

30 %

2012

2,5

55

40 %

61 %

16 %

2011

2,6

55

NDb

NDb

69 %

24 %

2010

2,9

55

[9-83]

50 %

74 %

20 %

2009

4,6

61

NDb

57 %

76 %

19 %

2008

2,7

56

[9-83]

60 %

90 %c

10 %c

2007

2,7

56

[30-89]

72 %

90 %c

10 %c

2006

1,8

45,5

[23-64]

65 %

90 %c

10 %c

2002-2004

3

45

[4-78]

70 %

NDb

NDb

aAquitaine, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côte d'Azur : région de domicile du patient ou du laboratoire préleveur , bnon documenté , cpourcentages calculés pour les années 2006-2008 regroupéesSource : http://www.cnrvha-vhe.org