Un score prédictif du diabète de type 2 en France : l'étude prospective D.E.S.I.R.

Publié le 3 Mars 2009
Mis à jour le 10 septembre 2019

Objectifs - Proposer des scores clinique et bioclinique prédictifs du diabète dans la population française. Méthode - L'étude portait sur 1 863 hommes et 1 954 femmes (cohorte D.E.S.I.R.), âgés de 30-65 ans à l'inclusion et suivis pendant neuf ans. Un diabète incident était identifié par un traitement ou une glycémie à jeun 7,0 mmol/l à l'un des trois examens triennaux. Les variables les plus prédictives ont été identifiées par régression logistique. Résultats - Au total 140 hommes et 63 femmes sont devenus diabétiques. Les variables cliniques prédictives de survenue du diabète étaient le tour de taille et l'hypertension, ainsi que le tabagisme pour les hommes et les antécédents familiaux de diabète pour les femmes. L'aire sous la courbe ROC était de 0,71 pour les hommes et 0,83 pour les femmes, des performances sensiblement meilleures que celles du score Findrisc, avec moins de variables. L'ajout de variables biologiques (glycémie, GGT, triglycérides) améliorait la prédiction. Conclusions - L'adiposité est la variable clinique la plus prédictive du diabète à 9 ans. En ajoutant hypertension et tabagisme chez l'homme, hypertension et antécédents familiaux de diabète chez la femme, on obtient un score clinique très pratique pour le ciblage des actions préventives du diabète par le médecin généraliste. (R.A.)

Auteur : Vol S, Balkau B, Lange C, de Lauzon Guillain B, Czernikow S, Cailleau M, Cogneau J, Lantieri O, Tichet J
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2009, n°. 9, p. 81-4