Algorithmes basés sur les données médico-administratives dans le champ des maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques, et en particulier du diabète

Publié le 1 Octobre 2017
Mis à jour le 10 septembre 2019

Position du problème : les bases de données médico-administratives constituent une source d'information très intéressante dans le domaine des maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques. L'objectif de cet article est de décrire les premiers travaux menés par le groupe de travail du Réseau données Sniiram (REDSIAM) dans ce champ. Méthodes : les algorithmes développés en France dans le domaine du diabète, du traitement de la dyslipidémie, de la puberté précoce et de la chirurgie bariatrique à partir des données du Système national d'information inter-régimes de l'assurance maladie (Sniiram) ont été recensés et décrits. Résultats : trois algorithmes de repérage des personnes prises en charge pour un diabète sont disponibles en France. Ces algorithmes sont basés soit sur les données de prise en charge pour affection de longue durée, soit sur les remboursements de traitements antidiabétiques, soit sur la combinaison de ces deux modes de prise en charge associée aux hospitalisations en lien avec le diabète. Chacun de ces algorithmes a des utilités différentes, et le choix doit dépendre de l'objectif de l'étude. Par ailleurs, des algorithmes de repérage de personnes traitées pour dyslipidémie, pour puberté précoce ou ayant bénéficié d'une chirurgie bariatrique sont également disponibles. Conclusion : les premiers travaux du groupe de travail REDSIAM dans le champ des maladies endocriniennes, nutritionnelles et métaboliques fournissent un inventaire des algorithmes existant en France et de leurs objectifs, en présentent les limites et les avantages et mettent ces réflexions à disposition de la communauté scientifique. Ces travaux vont se poursuivre par l'étude d'algorithmes portant sur l'incidence du diabète de l'enfant, la thyroïdectomie pour nodule thyroïdien, l'hypothyroïdie, l'hypoparathyroïdie, et l'amylose.

Auteur : Fosse Edorh S, Rigou A, Morin S, Fezeu L, Mandereau Bruno L, Fagot Campagna A
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2017, vol. 65, p. S168-73