Dépistage du cancer du sein. Rapport d'évaluation du suivi épidémiologique. Situation au 31 décembre 1999

Publié le 1 Novembre 2000
Mis à jour le 11 septembre 2019

Un programme national de dépistage systématique du cancer du sein, ayant pour objectif la réduction de la mortalité par cancer du sein a été mis en place par la Direction Générale de la Santé en 1994. Ce programme est basé sur les recommandations Programme Europe Contre le Cancer. Conformément au cahier des charges national chacun des 32 départements effectuant le dépistage organisé du cancer du sein dans le cadre du programme national, envoie les données agrégées standardisées un fois par an à l" InVS. L'analyse des performances des indicateurs précoces d'impact, de qualité et d'efficacité du programme est effectuée au niveau départemental et national. Au 31 décembre1998 l'évaluation confirme l'amélioration des taux de participation dans la plus part des départements, comparativement à l'année précédente. Les indicateurs précoces d'efficacité du programme sont en accord avec les Recommandations européennes. Un taux élevé de cancers de petite taille et de cancers sans envahissement ganglionnaire a été détecté par l'invitation systématique à la première mammographie. Les résultats pour les mammographies suivantes montrent une augmentation de la détection de ces cancers de meilleur pronostic. Les indicateurs détaillés sur la qualité, l'impact et l'efficacité du programme de dépistage permettent d'obtenir une évaluation précise de la situation et d'apprécier les bénéfices d'un programme organisé mais aussi d'en évaluer les effets délétères et leurs tendances au cours du temps (réduction du nombre de faux positifs, amélioration de la valeur prédictive positive des biopsies chirurgicales...). Les données concernant la pratique du dépistage venant pour la première fois effectuer une mammographie dans le cadre du programme, montrent que le programme cible des femmes qui font pas ou pas régulièrement de mammographies: 28% des femmes n'avaient jamais effectué de mammographie et 33% avaient effectué une mammographie plus de trois ans avant. (R.A.)

Auteur : Ancelle Park R, Nicolau J
Année de publication : 2000
Pages : 50 p.