Ne pas remettre en cause le modèle de prévention mais le développer.

Publié le 1 Mars 2010
Mis à jour le 5 juillet 2019

À la demande du ministère de la Santé, Gilles Pialoux et France Lert ont rendu un rapport sur la "Prévention et réduction des risques dans les groupes à haut risque vis-à-vis du VIH et des IST". Rédigé à partir d'auditions de cliniciens et d'associations, et rendu public en novembre 2009, ce travail dresse un état des lieux et formule quatre-vingt seize recommandations, autant de pistes de prévention et d'action pour le prochain programme pluriannuel VIH-sida. Dans l'entretien retranscrit dans cet article, France Lert souligne la priorité concernant le groupe des homosexuels masculins qu'il convient de mieux écouter et d'accompagner, et la nécessité de développer la "prévention positive", c'est-à-dire une éducation thérapeutique adaptée aux besoins spécifiques des populations concernées.

Auteur : Dangaix Denis, Lert France
La Santé de l'homme, 2010, n°. 406, p. 40-42