Mortalité par cancer du poumon chez les hommes salariés selon l'activité professionnelle

Publié le 21 Juin 2019
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'objectif de cet article est de décrire les évolutions sur la période 1976-2005 de la mortalité par cancer du poumon chez les hommes salariés, selon leurs secteurs d'activité et catégories socioprofessionnelles. Ce travail a été réalisé dans le cadre du programme de surveillance Cosmop. Les données socioprofessionnelles proviennent du panel des DADS constitués par l'Insee. Pour chacune des personnes du panel, le statut vital a été recherché jusqu'en 2005 par appariement au fichier national des causes médicales de décès géré par le centre d'épidémiologie sur les causes médicales de décès de l'Inserm. Les résultats montrent de fortes disparités de mortalité chez les hommes salariés selon les secteurs d'activité. Sur l'ensemble de la période 1976-2005, les taux varient du simple au double entre le secteur le moins concerné, celui de l'éducation et le secteur avec le taux le plus élevé, celui de la construction avec, respectivement, 43 et 98 décès pour 100 000 personnes-années. Si globalement, comme en population générale, les taux de mortalité augmentent entre les périodes 1976-1985 et 1986-1995 avant de décroître sur la période 1996-2005, certains secteurs d'activité se démarquent par une augmentation de la mortalité sur l'ensemble de la période d'étude. C'est le cas notamment de la construction, de l'éducation ainsi que de l'administration publique. La poursuite de la surveillance de la mortalité par le cancer selon l'activité professionnelle permettra d'identifier les secteurs pour lesquels des actions de prévention spécifiques devraient être menées, notamment sur le tabagisme pour les cancers du poumon.

Auteur : Lapostolle A, Geoffroy-Perez B, Chérié-Challine L
Année de publication : 2019
Pages : 1-9