Menaces environnementales et systèmes d'alerte : conceptualisation et enjeux

Publié le 1 Novembre 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Acteur français important de l'alerte sanitaire, l'Institut de veille sanitaire (InVS)a établi en 2009 un recensement de 106 menaces environnementales pour la santé publique. Dans le prolongement de ce recensement, le présent travail avait pour objectif de repérer les dispositifs d'alerte existant en santé environnementale, de décrire leur finalité, leur structure et leurs modalités organisationnelles et, enfin, d'en dégager l'intérêt pour les parties prenantes. À partir d'une consultation des sites Internet des principaux pays oeuvrant dans ce champ et d'entretiens avec les acteurs responsables (industriels, pouvoirs publics, associations), l'étude a permis de conduire une réflexion pour éclaircir les concepts souvent polysémiques de menace, de surveillance et d'alerte. Elle apporte des voies de compréhension à la similarité des systèmes de surveillance et d'alerte développés dans le monde et en produit une classification par modélisation des systèmes de surveillance et d'alerte utile à la compréhension des enjeux de l'action publique. En s'inspirant de la théorie du contrôle des sciences de l'ingénieur, ces systèmes peuvent être modélisés comme des boucles qui commandent l'état de l'environnement et/ou de la santé par des dispositifs de contrôle alimentés par la mesure d'indicateurs environnementaux et/ou sanitaires. Cette représentation générique est complétée par la notion de temporalité qui distingue la réaction immédiate de l'action différée et la variabilité immédiate de la réaction à distance de l'événement. L'interprétation des résultats du dispositif de surveillance est peu aisée en raison notamment de la difficulté à identifier la fraction du risque attribuable à un ou des agents donnés. Ce modèle théorique, en distinguant les menaces connues et inconnues et la nature chronique ou aiguë de l'exposition, permet de mieux réfléchir à la façon de surveiller la santé environnementale et de concevoir des modes d'alerte pour agir. Trois catégories sont identifiées : surveillance environnementale à des fins sanitaires, surveillance sanitaire spécifique en santé environnementale et surveillance sanitaire générique. Deux perspectives peuvent être évoquées. La première repose sur une approche intégrative des indicateurs environnementaux et sanitaires pour un repérage fin des risques. La seconde vise à hiérarchiser par niveau de risque les situations d'exposition. (R.A.)

Auteur : Micheau J, Dor F, De Gainza R, Romana C
Environnement risques & santé, 2012, vol. 11, n°. 6, p. 493-501