Les enjeux de la communication en direction des populations migrantes.

Publié le 1 Février 2004
Mis à jour le 5 juillet 2019

Dans le cadre des campagnes de prévention de l'infection à VIH/sida, l'État a rapidement pris conscience de la nécessité de campagnes de communication ciblées, et déclinées avec des messages spécifiques en direction de certaines populations : les homosexuels masculins, les jeunes ou les femmes. Mais ce n'est qu'à la fin des années 1990 que les populations migrantes ont été perçues comme une cible spécifique des communications du VIH/sida. Plusieurs pistes peuvent expliquer cette prise en compte tardive. Absence de données épidémiologiques, insuffisance de visibilité des associations communautaires, sentiment d'impuissance, nombreux ont été les arguments avancés par les différents acteurs. Les communicants avancent quant à eux une explication qui semblera pour certains un peu simple, mais qui n'en reste pas moins réelle : l'absence de savoir-faire. En effet, s'il n'y a eu que peu de difficultés à s'adresser à des communautés spécifiques disposant d'une vraie culture publicitaire, comme la communauté homosexuelle, le défi est tout autre quand il s'agit de s'adresser aux communautés migrantes vivant en France. [extrait article]

Auteur : Cytrynowicz J., Aina stanojevich E.
Transcriptases, 2004, n°. 114, p. 43-46