Les accidents de la vie courante en France métropolitaine selon l'Enquête santé et protection sociale 2012

Publié le 19 December 2017
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction Les accidents de la vie courante (AcVC) constituent un enjeu majeur de santé publique. Ils entraînent chaque année en France plus de 21 000 décès et plusieurs centaines de milliers d'hospitalisations. Les données de l'Enquête santé et protection sociale (ESPS) ont été analysées dans un double objectif : i) mesurer les taux d'incidence des accidentés en France métropolitaine en 2012 ; ii) identifier les facteurs associés aux AcVC. Méthodes L'enquête ESPS a été réalisée sur un échantillon aléatoire en population générale en France métropolitaine en 2012. Les données ont été collectées par interview en face à face ou par téléphone dans un premier temps, puis par auto-questionnaires auprès des bénéficiaires de l'Assurance maladie et des membres de leurs ménages. Les analyses ont porté sur un échantillon de 16 410 répondants à l'auto-questionnaire dans lequel se trouvait un module sur les AcVC. Résultats Des taux d'incidence d'accidentés en France métropolitaine en 2012 ont été établis : 4,8% des personnes de tous âges ont eu un AcVC dans les trois derniers mois. Plusieurs facteurs associés à la survenue d'un AcVC ont été mis en évidence chez les 15 ans et plus : le fait d'avoir de l'attrait pour le risque, d'être jeune, d'avoir un niveau d'études supérieur au baccalauréat, d'être plutôt en mauvaise santé. Discussion Les résultats d'incidence obtenus avec l'ESPS en 2012 sont proches de ceux de l'ESPS 2004. Les facteurs associés à la survenue d'un AcVC sont généralement les mêmes que ceux retrouvés dans la littérature. Les analyses multivariées ont également permis d'identifier des associations peu retrouvées dans la littérature sur les AcVC. Avoir de l'attrait pour le risque augmenterait la probabilité d'avoir un AcVC en général et un accident de sport et de loisirs en particulier ; la pratique sportive fréquente serait associée à un risque accru d'accident de sport et de loisirs. Ces associations devront être confirmées et précisées dans une optique d'actions de prévention.

Auteur : Paget LM, Thelot B
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2017, n°. 32, p. 660-7