Etude de la santé déclarée par les personnes riveraines de sources locales de pollution environnementale : une revue de la litterature. Seconde partie : analyse des resultats et perspectives

Publié le 5 Août 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Position du problème Des études épidémiologiques visent à renseigner l'impact sanitaire de sources locales de pollution de l'environnement en prenant comme variable expliquée la santé déclarée fondée sur les représentations de la santé des personnes interrogées. Ce travail a pour objectif d'analyser les avantages et les résultats de ce type d'approche. Une première partie était centrée sur les indicateurs utilisés. Cette seconde partie présente les résultats des études. Méthodes À partir d'une revue de la littérature, cet article présente une analyse de la place de la santé déclarée dans les études épidémiologiques autour de sources locales de pollution de l'environnement. Il analyse l'association entre les variables d'exposition et les variables de santé déclarée ainsi que les facteurs autres que l'exposition aux situations environnementales qui peuvent influencer la déclaration des évènements de santé. Résultats Les études montrent que les évènements de santé déclarée, associés à l'exposition à une source locale de pollution de l'environnement, sont de natures variées. Elles mettent en évidence des effets sur la santé psychologique et le bien-être des personnes. La perception de la pollution, notamment des informations sensorielles telle que les odeurs, est un facteur contributif aux effets sur la santé dans ces situations. Les attitudes, qui se réfèrent aux croyances, aux inquiétudes et aux comportements des personnes à l'égard de la source de pollution, influencent notablement la déclaration des évènements de santé. Si les attitudes sont un moyen d'apprécier les biais d'information dans les études biomédicales, en revanche, elles constituent les principaux facteurs explicatifs dans les études réalisées suivant une approche biopsychosociale déterminée par l'ensemble des facteurs physiques, chimiques, biologique, psychologiques et sociaux à l'oeuvre dans ces situations. Conclusion L'étude de la santé déclarée offre la possibilité d'une approche multifactorielle de la santé des populations autour de sources locales de pollution environnementale. Cette approche gagne en pertinence quand elle s'inscrit dans un cadre pluridisciplinaire incluant la compréhension des facteurs psychosociaux fournie par les sciences humaines et sociales. L'utilisation de cette approche à des fins de surveillance épidémiologique mériterait d'être évaluée au regard des besoins pour la gestion de santé publique de ces situations.(R.A.)

Auteur : Daniau C, Dor F, Eilstein D, Lefranc A, Empereur Bissonnet P, Dab W
Revue d'épidémiologie et de santé publique, 2013, vol. 61, n°. 4