Epidémie de trichinellose humaine liée à la consommation de viande chevaline en Italie. Rapport d'investigation

Publié le 1 Août 1998
Mis à jour le 5 juillet 2019

A la mi-février 1998, 24 personnes résidant à Piacenza, au nord de l'Italie, présentant les mêmes symptômes dont l'étiologie était inconnue, étaient admises à l'hôpital local. Toutes avaient consommé de la viande de cheval achetée dans une seule et même boucherie. Cette viande provenait d'un abattoir situé à Brescia, au nord de l'Italie, qui avait importé, en janvier 1998, 27 chevaux de Pologne. L'examen de routine pour la trichinellose avait détecté un cheval infecté. Cette pratique du commerce triangulaire, par lequel un animal peut être élevé dans un pays différent de celui de son origine mentionnée, implique que nous ne pouvons exclure la possibilité d'une même origine pour tous les chevaux infectés, même s'ils ont été importés dans l'Union européenne à partir de différents pays tiers. Cet épisode regrettable, dont la source de l'épidémie a été pour la première fois identifiée sans ambiguïté, montre l'importance d'une gestion correcte aux abattoirs de telle sorte que toutes les étapes de l'abattage soient contrôlées et que la viande présentant un risque sanitaire soit convenablement identifiée et détruite.

Auteur : Pozio E, Sacchini D, Boni P, Tamburrini A, Alberici F, Paterlini F
Eurosurveillance, 1998, vol. 3, n°. 8-9, p. 85-6