Enquête santé 2010 en Polynésie française : surveillance des facteurs de risque des maladies non transmissibles

Publié le 16 Juillet 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction - L'objectif de cette étude était de décrire, au sein de la population résidant en Polynésie française, les facteurs de risque (tabagisme, consommation excessive d'alcool, alimentation déséquilibrée, manque d'activité physique) des maladies non transmissibles telles que l'obésité et l'hypertension artérielle. Méthode - Cette enquête transversale descriptive a été réalisée en 2010 selon le modèle STEPwise proposé par l'Organisation mondiale de la santé, auprès d'un échantillon représentatif de la population polynésienne de 3 469 personnes âgées de 18 à 64 ans, réparties sur l'ensemble des archipels. Les données sociodémographiques et comportementales des participants ont été recueillies par un questionnaire administré à leur domicile. Des mesures physiques (poids, taille, périmètre abdominal, pression artérielle) ont complété le recueil. Résultats - Les résultats de l'enquête permettent d'estimer la prévalence des facteurs de risque des maladies non transmissibles en Polynésie française : 41,0% de fumeurs, 40,4% de personnes obèses et 26,7% de personnes souffrant d'hypertension artérielle. La quantité d'alcool consommée en une seule occasion correspond en moyenne à 10,8 verres standards, et seuls 12,7% de la population consomment au moins cinq fruits et légumes par jour. Conclusion - Les résultats de cette enquête suggèrent que la Polynésie française comporte un nombre important de personnes à risque élevé de maladies non transmissibles. En conséquence, les programmes de prévention en place devraient être renforcés et une surveillance régulière des facteurs de risque de ces maladies devrait être mise en place par le biais d'enquêtes du même type répétées tous les dix ans. (R.A.)

Auteur : Bertrand S, Berry AL
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 28-29, p. 326-32