Encéphalites infectieuses : données et limites du PMSI pour l'étude épidémiologique, France métropolitaine 2000-2002

Publié le 1 Janvier 2007
Mis à jour le 5 juillet 2019

De nombreux agents bactériens et viraux peuvent être à l'origine des encéphalites mais le diagnostic étiologique est rarement établi. Le PMSI constitue la seule source continue d'informations sur ces affections. Nous avons étudié les données du PMSI entre 2000 et 2002 afin de faire le point sur les connaissances disponibles. Les patients de France métropolitaine correspondant à un diagnostic d'encéphalites non associé à une infection par le VIH ont été extraits de la base. Les données démographiques, spatiales et temporelles et décrivant l'épisode hospitalier ont été décrites. Pour chaque année, 1200 patients environ étaient enregistrés, originaires de tous les départements, et hospitalisés à part égale dans des hôpitaux généraux et universitaires. L'âge moyen était 38 ans et la majorité était des hommes. En moyenne 80 % n'avaient pas de diagnostic étiologique. Le diagnostic étiologique le plus fréquent était l'encéphalite herpétique chez les adultes et l'encéphalite à VZV chez les enfants. Ces données permettent de proposer les bases d'une étude nationale sur les encéphalites. Celle-ci durera un an et inclura des patients de tous les centres volontaires en 2007.

Auteur : Mailles A, Vaillant V, Stahl JP
Médecine et maladies infectieuses, 2007, vol. 37, n°. 2, p. 95-102