Cabipic : risques d'accidents d'exposition au sang et couvertures vaccinales des médecins libéraux en région parisienne en 2011

Publié le 9 Octobre 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Introduction. Les risques infectieux professionnels, en particulier les accidents d'exposition au sang (AES), sont surveillés dans les établissements de santé en France, mais peu d'études ont évalué ces risques dans les structures médicales ambulatoires. Matériels et méthodes. Enquête descriptive transversale auprès de médecins libéraux, généralistes et spécialistes, exerçant dans le secteur Nord de Paris. Les données ont été recueillies de novembre 2010 à mars 2011 par auto-questionnaires explorant les AES, l'élimination des déchets d'activité de soins à risque infectieux (Dasri) et la couverture vaccinale. Résultats. 147 médecins ont participé : 69 généralistes et 78 spécialistes. Parmi eux, 89% réalisaient des gestes invasifs. Les précautions standard n'étaient pas systématiquement respectées. Au cours de leur exercice professionnel, 33% des médecins ont été victimes d'AES et 8,2% dans l'année écoulée. Seuls 24% des AES ont été déclarés et 33% des médecins avaient souscrit à une assurance complémentaire accident de travail-maladie professionnelle (AT-MP). Le tri déclaré des Dasri piquants/coupants/tranchants était mieux respecté au cabinet qu'en visite au domicile. Le taux de couverture déclaré dépassait 85% pour les vaccins obligatoires. Conclusion. La gestion des Dasri par les médecins libéraux et leur couverture vaccinale était satisfaisante, mais la prise en charge des AES pourrait être améliorée.(R.A)

Auteur : Cambon Lalanne C, Le Bel J, Ciotti C, Pellissier G, Lariven S, Aubert JP, Bouvet E
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2012, n°. 38, p. 421-4