Bénéfices cardiovasculaires du sevrage tabagique : revue.

Publié le 31 Mai 2011
Mis à jour le 10 septembre 2019

Les bénéfices cardiovasculaires du sevrage tabagique dépendent directement de la prévalence du tabagisme, de son impact sur la mortalité et la morbidité cardiovasculaires et de l'ampleur de la prise en charge de ce facteur. Le tabagisme est un facteur de risque cardiovasculaire majeur, souvent sous-estimé. Il est le facteur essentiel et souvent isolé des accidents cardiovasculaires aigus des sujets jeunes. Il intervient sans seuil d'intensité ni de durée de consommation. Les mécanismes en cause sont essentiellement la thrombose et le spasme, rapidement réversibles à l'arrêt du tabagisme. Le sevrage tabagique peut apporter un bénéfice cardiovasculaire rapide et très important : - en prévention primaire, en évitant les accidents les plus précoces et les plus injustes ; - en prévention secondaire, en réduisant de 30 à 50% les événements cardiovasculaires. Ayant par ailleurs le meilleur rapport coût/bénéfice en prévention cardiovasculaire, la prise en charge de ce facteur de risque doit donc figurer comme une priorité parmi les démarches de prévention cardiovasculaire. (R.A.)

Auteur : Thomas D
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2011, n°. 20-21, p. 236-9