Exposition de la population du bassin de Moselle et Madon à l'arsenic. Mesures urinaires

Publié le 1 Janvier 2012
Mis à jour le 5 juillet 2019

Une campagne de mesures environnementales a mis en évidence de fortes concentrations d'arsenic (As) d'origine naturelle dans les sols du bassin de Moselle et Madon dans le département de Meurthe et Moselle (54). Ainsi, une étude transversale a été menée afin d'évaluer l'exposition à l'arsenic de cette population au travers de mesures urinaires. Les niveaux d'imprégnation obtenus sont 2 à 4 fois inférieurs aux niveaux mesurés dans des populations exposées par les sols et ces niveaux sont proches de ceux mesurés dans des populations sans exposition particulière. Pour la population adulte, seules les caractéristiques individuelles ont été retrouvées significativement liées aux concentrations en As urinaires. Les concentrations en As dans les sols de la zone d'étude ne semblent pas assez élevées pour contribuer à la concentration en As urinaire. La comparaison de ces résultats, quelle que soit la catégorie d'âge, montre que d'une part, les concentrations urinaires sont largement inférieures à celles retrouvées par d'autres auteurs dans des populations vivant sur des sols pollués ; d'autre part, plus de 92 % des participants présentent des concentrations inférieures au repère de 10 "g/g créatinine établi par différentes instances étrangères et françaises. La mise en oeuvre d'une étude épidémiologique visant à rechercher l'impact sanitaire induit par l'arsenic du sol n'est donc pas justifiée. (R.A.)

Auteur : Fillol C, Dor F
Année de publication : 2012
Pages : 81 p.