Evaluation des conséquences sur la santé d'une exposition à des sols pollués au plomb, au cadmium et à l'arsenic en Aveyron, France

Publié le 18 Juin 2013
Mis à jour le 5 juillet 2019

L'impact sanitaire d'une pollution des sols d'origine industrielle au plomb, au cadmium et à l'arsenic a été évalué dans une commune d'Aveyron (L1) par plusieurs méthodes complémentaires : recherche de données de morbidité et de mortalité, évaluation des risques sanitaires, dépistage du saturnisme, mesure de cadmiurie avec dépistage de l'atteinte rénale et étude d'exposition au cadmium et à l'arsenic. Une population de référence non exposée a été choisie dans une autre commune (L2). L'évaluation de risque prédisait un excès de risque de saturnisme, d'atteinte rénale et de cancer cutané. Aucun cas de saturnisme n'a été identifié ; 23% des adultes de L1 étaient sur-imprégnés au cadmium, dont 14% avec des marqueurs d'atteinte rénale. Les adultes non exposés professionnellement avaient une cadmiurie supérieure à ceux de L2. La durée de résidence et l'autoconsommation de produits locaux étaient significativement associées à une cadmiurie élevée. Les niveaux d'arsenicurie étaient légèrement supérieurs pour L1, mais inférieurs à ceux de la population française. Une sur-imprégnation au cadmium pouvant être à l'origine d'atteintes rénales a été démontrée. Cette sur-imprégnation est probablement en partie due au sol pollué via l'ingestion de produits locaux et l'exposition aux poussières. Des recommandations ont été faites pour réduire les expositions et limiter leurs conséquences sanitaires. (R.A.)

Auteur : Schwoebel V, Sauthier N, Durand C, Dor F
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2013, n°. 24-25, p. 267-72