Analyse commentée. Actualité. Association entre mortalité et indicateurs de pollution atmosphérique liée au trafic aux Pays-Bas : étude de cohorte. Numéro thématique. Zones aéroportuaires

Publié le 1 Juin 2004
Mis à jour le 10 septembre 2019

Cet article est une analyse commentée de l'étude suivante : Hoek G, Brunekreef B, Goldbohm S, Fischer P, van den Brandt PA. Association between mortality and indicators of traffic-related air pollution in the Netherlands: a cohort study. Lancet. 2002 Oct 19;360(9341):1203-9. Cette étude est la première de ce type réalisée en Europe et visant à étudier la relation à long terme entre l'exposition chronique à la pollution atmosphérique urbaine et la mortalité. La cohorte étudiée concerne les personnes âgées. Cette étude met en évidence une relation entre le fait de résider à proximité d'une voie à fort trafic et la mortalité pour causes cardio-pulmonaires. Au-delà de la pollution urbaine multi-sources, c'est le trafic de proximité, en tant que source de pollution, qui est clairement mis en accusation. Néanmoins l'absence d'association significative de la pollution de fond avec la mortalité, la population concernée et la méthode d'estimation de l'exposition rendent difficile l'emploi de ces résultats pour de futures études d'estimation de l'impact sanitaire, en dehors des Pays-Bas. (Extrait de l'article)

Auteur : Filleul L, Chiron M
Extrapol. Epidémiologie et pollution atmosphérique. Analyse critique des publications internationales, 2004, n°. 23, p. 21-4