Mode de recueil et catégorisation des aliments : constances et évolutions méthodologiques.

Publié le 1 Janvier 2009
Mis à jour le 9 septembre 2019

Dans le cadre de la préparation de cette troisième vague de l'enquête et dans un souci d'amélioration, plusieurs dimensions du mode de recueil utilisé dans les vagues précédentes de l'enquête ont été discutées et ont fait l'objet d'arbitrages conduisant à les maintenir, les modifier ou les compléter. Tout d'abord, les avantages, les inconvénients et la faisabilité de plusieurs méthodes de recueil de données alimentaires ont été analysés. Ont ainsi été mis en balance la méthode retenue jusqu'alors d'un seul rappel des 24 heures, le fait de réaliser plusieurs rappels des 24 heures, celui de quantifier les consommations et celui d'opter pour un questionnaire fréquentiel. Un important travail de synthèse bibliographique, dont certains éléments sont présentés ici, a permis de peser les arguments en faveur du choix du mode d'enquête à retenir pour cette troisième vague. La possibilité de mesurer les évolutions des comportements alimentaires sur une période de douze ans a finalement conduit à opter pour le maintien du mode de recueil utilisé dès 1996 : un rappel des 24 heures semi-quantitatif. Une fois ce choix établi, des considérations issues de la littérature sociologique nous ont conduits à réfléchir sur la manière d'améliorer la qualité des données issues d'un rappel des 24 heures. L'objectif était d'amener l'enquêté à bien distinguer les normes des pratiques alimentaires déclarées. Comme nous allons le voir en début de ce chapitre, des modifications dans les consignes préalables du questionnaire ont permis d'apporter sur ce point des améliorations méthodologiques notables. Par ailleurs, des objectifs plus opérationnels ont conduit à remettre en question le type de codification des aliments utilisé jusqu'ici. Pour le recueil des aliments consommés la veille, une codification a priori, par le biais d'une liste précodée des aliments, a ainsi été mise en place. Le choix du mode de recueil automatisé par ordinateur a été motivé par un objectif de gain en efficacité par rapport à la codification a posteriori des aliments saisis en clair, telle qu'elle était pratiquée dans les précédentes vagues de l'enquête. Le fonctionnement de ce type de saisie sera décrit dans le cadre d'une deuxième partie présentant les modes de recueil des aliments. Les grands principes du rappel des 24 heures seront brièvement redonnés, puis la structure et les détails techniques du mode de passation mis en place pour ce Baromètre santé nutrition 2008 seront exposés. Enfin, un examen du contenu des catégories d'aliments retenues en 1996 et en 2002 a conduit à modifier légèrement le classement de certains aliments, pour l'améliorer. Les détails de ces modifications et de l'analyse des évolutions, à catégorisation identique, seront exposés en fin de chapitre.[introduction chapitre]

Auteur : Bossard Claire, Escalon Hélène, Julia Chantal, Poulain Jean-Pierre, Beck Francois
Année de publication : 2009
Pages : 65-74
Collection : Baromètres santé