Consommations alimentaires et place de l'aide alimentaire chez les personnes incluses dans l'étude Abena, 2004-2005. Numéro thématique. Surveillance nutritionnelle des populations défavorisées : premiers résultats de l'étude Abena

Publié le 21 Mars 2006
Mis à jour le 5 juillet 2019

Les structures d'aide alimentaire ont le souci de distribuer des aliments en adéquation avec les recommandations, en proposant notamment à leur personnel bénévole et salarié, des formations pour la constitution de colis ou repas équilibrés d'un point de vue nutritionnel. Mais elles se heurtent souvent à de fortes contraintes d'approvisionnement. Elles sont en effet dépendantes des aides de l'État, des dons des acteurs privés ou de la population et sont souvent amenées, avec de faibles moyens, à les compléter par des achats directs. La place relative de l'aide alimentaire dans l'alimentation globale des personnes servies et les stratégies individuelles d'approvisionnement alimentaire en dehors de cette aide, sont méconnues. Pourtant, ces informations sont indispensables pour ajuster au mieux la nature des aliments distribués. Il est par ailleurs très utile d'identifier les besoins alimentaires et nutritionnels prioritaires des populations en situation de grande précarité. En effet, si les recommandations sont les mêmes pour l'ensemble de la population, les groupes les plus pauvres sont soumis à des contraintes d'approvisionnement telles que leurs consommations alimentaires peuvent s'en éloigner de façon un peu différente de ce qui est observé en population générale. La description des consommations alimentaires des personnes ayant recours à l'aide alimentaire permet donc de contribuer à la mise en place d'interventions basées sur une connaissance affinée de la situation alimentaire des personnes concernées. D'après les données recueillies dans le cadre de l'Étude sur l'alimentation et l'état nutritionnel des bénéficiaires de l'aide alimentaire (étude Abena), l'objectif des premières analyses présentées ici est de décrire les consommations alimentaires des personnes incluse dans cette étude, ainsi que leurs contraintes et stratégies d'approvisionnement en matière alimentaire. (Introduction)

Auteur : Bellin Lestienne C, Deschamps V, Noukpoape A, Darmon N, Hercberg S, Castetbon K
Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire, 2006, n°. 11-12, p. 79-81